BLOCK PARTY

Clive Campbell, DJ originaire de Jamaïque s’installe à New York en 1967 et amène avec lui la tradition du toasting et des sound system. Dès 1970, il s’intéresse à la musique funk qui fait alors vibrer les ghettos. Il est le premier à organiser des block parties, soirées de musique improvisées dans une rue ou un vieil immeuble, pour lesquelles sono et éclairage sont branchés sur un lampadaire dont on détourne le courant.  Il invite des représentants de chaque quartier pour animer la soirée et de véritables joutes verbales s’organisent.

Cette idée lui permet alors de conduire la foule dansante dans une transe prolongée. Le phénomène dépasse en 1973 les frontières du West Bronx pour s’étendre vers celui du South Bronx où Afrika Bambaataa commence lui aussi sa carrière de discjockey. Après le Bronx ce sont Harlem, Brooklyn et le Queens qui cèdent à la fièvre des blocks partiess. Véritables succès populaires, elles donneront naissance à la culture HIP HOP.

C’est dans cet état d’esprit que l’association Evolu’son, R Graffiti et Bajo El Mar, proposent pour leur Festival BLOCK PARTY.

 

Comments are closed.